Le harcèlement scolaire : késako ?


Le 3 novembre dernier a eu lieu la deuxième journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Si l’action est saluable, il reste des milliers d’élèves qui en sont encore victimes. Avec la multiplication des réseaux sociaux, le phénomène vient même de prendre de l’ampleur et on voit émerger désormais le cyberharcèlement. Mais que veut dire « harcèlement scolaire » ? Comment agir/réagir ? Quelles en sont les conséquences ? Je vous propose à travers plusieurs articles & à partir de mon expérience personnelle de vous expliquer tout cela et de débattre ensemble sur le sujet.



••

Source : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/
Source : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

••



Reconnaître le harcèlement scolaire

On parle de harcèlement scolaire quand, dans le contexte scolaire, un élève fait l’objet d’une violence répétée (souvent quotidienne) d’ordre physique, moral et/ou psychologique du fait d’une différence physique, d’un handicap, d’une orientation sexuelle (réelle ou supposée) ou encore des centres d’intérêts. La victime fait preuve de difficultés à se défendre à cause de sa position d’infériorité et isolée. En effet, le harcèlement n’est généralement pas le fait d’un seul élève mais bien d’un groupe plus ou moins conséquent d’élèves envers une victime isolée. Le harcèlement a bien des formes variées (insultes, menaces, coups et/ou bousculades) et est souvent un rejet de la différence. Si ce problème est majoritairement présent au collège, il ne faut pas pour autant sous-estimer la période de fin de primaire et le lycée.



Quelle est la différence avec le cyberharcèlement?

On parle de harcèlement scolaire quand le harcèlement décrit ci-dessus a lieu au sein de l’établissement scolaire. On parlera de cyberharcèlement quand ce harcèlement se poursuit en dehors de l’enceinte scolaire. Désormais, l’usage intensif des téléphones & réseaux sociaux favorise et fait émerger un nouveau type de harcèlement : le cyberharcèlement. Même si celui-ci n’est pas physique, il est d’autant plus violent : intimidations, moqueries et menaces en ligne, propagation de rumeurs, usurpation d’identité, création de groupe/page sur les réseaux sociaux contre un élève ou encore publication de photos/vidéos compromettantes. La situation de harcèlement se poursuit jusqu’à la maison. Plus aucun répit n’est possible pour la victime. La situation devient vite incontrôlable. Les réseaux sociaux permettent la diffusion en masse et à un large public. Les menaces peuvent provenir également d’anonymes cachés derrière leurs claviers et des pseudos. Les victimes se sentent alors d’autant plus isolées et en insécurité.


Réagir et sensibiliser

Le harcèlement et le cyberharcèlement sont des problèmes extrêmement graves. Il est très important d’agir si vous êtes témoins et de sensibiliser pour tenter de mettre fin au fléau. Nous verrons justement dans un prochain article comment agir et sensibiliser.

Laëtitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>