F.A.Q, spécial piercings #2


Il y a quelques mois, on abordait ici la question des piercings et notamment comment choisir son professionnel, la douleur et la cicatrisation (par ici pour rappel). On se retrouve cette fois pour répondre à toutes les autres questions et, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j’ai de nouveau fait appel à Laurent pour les questions plus « techniques ».



••

Piercings d'oreilles (hélix, lobes, tragus, rook et conch) avec un texte "Foire aux questions #2 spécial piercings".
••


  • Comment devenir perceur ? > Il n’y a pas de formations reconnues par l’État. Le mieux est donc de travailler dans un shop avec beaucoup de débit pour pouvoir apprendre et percer un maximum. Par contre, il est obligatoire de suivre une formation aux conditions d’hygiène et de salubrité. (infos par ici et ici ou directement le décret de 2008 par là).

  • Veux-tu en faire ton métier? > On m’a posé pas mal de fois la question depuis que je suis en reconversion professionnelle mais non je m’oriente plus vers les métiers de community manager ou de makeup artist.

  • Lequel a été le plus/le moins douloureux ? > Le plus douloureux (mais largement supportable), a priori, le conque (ou conch, on trouve les deux écritures) mais le passage du bijou du rook n’est pas mal non plus ! Pour le moins douloureux, hormis le lobe, je dirai le tragus et l’hélix ex-aequo. Le tragus est plus impressionnant que douloureux en fait.

  • Lequel est ton préféré parmi ceux que tu as déjà ? > Difficile de choisir, je les aime tous. Hmmmm, disons le conque ou le rook.

  • Parmi ceux que tu n’as pas encore fait, as-tu une préférence ? > A peu près tous ceux qui se trouvent dans mon tableau sur Pinterest (juste ici). Sinon, je dirai le double nostril, le venom et l’ashley.
    Photo de piercings : double nostril et venom.
    Source : Pinterest

    Photo d'un piercing ashley.
    Source : Pinterest

  • D’autres projets prévus ? > Oui j’en parle dans les objectifs 2017. Si je ne me dégonfle pas d’ici là, je fais le nombril le jour de mon anniversaire. Par contre, le double nostril, le venom & le labret dont je rêve depuis le lycée dépendent de l’issue de ma reconversion pro.

  • Qu’est-ce qui pourrait te faire retirer tes piercings ? > Une grosse opération chirurgicale comme l’arthrodèse ou si j’avais eu l’opportunité d’être tout de même sapeur-pompier.

  • As-tu peur du regard des autres ? > Comme je le disais quand la première F.A.Q et aussi dans la F.A.Q tatouages (ici), je n’ai pas peur du regard des autres. Avant même d’être percée/tatouée, j’ai subi le jugement des autres parce que j’étais différente. J’ai appris à mes dépens que ça pouvait détruire mais j’ai surtout appris qu’on vit bien mieux quand on n’y prête pas la moindre attention. Il faut faire les choses pour soi et non pour plaire aux autres. Il y aura toujours des jugements quoi qu’on fasse et il y aura toujours quelqu’un à qui ça ne plaira pas. A chaque nouveau piercing, je découvre un nouveau réfractaire mais ça m’est égal. Ecoute-toi, vis ta vie et fais ce qui te semble bon pour toi. Quand j’ai décidé de faire mes 6 hélix sur l’oreille droite, je savais que ça n’allait pas plaire à tout le monde mais j’ai préféré le faire plutôt qu’écouter les jugements. Une grande majorité de mon entourage désapprouve mais je ne m’en soucie pas parce que ça me plait à moi et c’est le principal. Aujourd’hui je ne le regrette absolument pas et j’entends plus souvent des « han ça fait trop beau » que des avis négatifs. .. ou alors, c’est parce que j’ai appris à devenir soudainement sourde quand les mauvaises ondes résonnent ;)

  • Si ton conjoint te demande de ne plus te faire percer et de tout retirer ? > Je ne suis plus en couple donc le problème est réglé ;) Sinon, je te dirai que ça va clasher et que je ne changerai pas pour lui. On m’a déjà demandé de retirer mes 2è et 3è lobes et j’avais refusé. A la place, j’avais concédé que je ne tenterai pas de faire d’autres piercings ni même de me faire tatouer. Au final, j’en ai souffert parce que c’était me forcer à oublier qui j’étais vraiment et renoncer à ma personnalité. Si je viens à reconstruire une relation amoureuse, ce sera nécessairement avec une personne à qui ça ne pose réellement aucun souci (bon, s’il est lui-même percé et tatoué, le problème sera vite réglé !). Je ne peux pas/plus être en couple avec une personne qui n’accepte pas totalement ma personnalité.

  • Peut-on me licencier pour un piercing ? > Le sujet épineux du lien travail/piercing. Contrairement aux tatouages qui ne peuvent s’enlever et qui sont donc reliés à l’apparence physique, les piercings sont considérés comme des bijoux qui, à l’image des vêtements, peuvent s’enlever. Aussi, votre employeur peut établir des restrictions quand au port de piercings notamment en fonction de votre tâche à accomplir au sein de l’entreprise. C’est notamment le cas lorsque vous représentez l’image de l’entreprise et que vous êtes en contact direct avec la clientèle. Mais tout dépend encore une fois de votre employeur, votre milieu de travail et la nature de votre tâche. Si votre piercing est jugé dérangeant, on vous demandera peut-être de le retirer. Cela peut être aussi le cas si celui-ci empêche la bonne exécution de votre tâche ou pour des raisons de sécurité.

    Lorsque l’on fait des recherches sur le sujet, on se rend vite compte que les décisions des juges ont été prises au cas par cas. Il n’y a donc pas réellement de vérité générale pour cette question. Il peut être utile de vérifier dans le règlement intérieur de votre entreprise si une mention est faite au sujet du port des piercings. La liberté de se vêtir à sa guise n’est pas une liberté fondamentale mais une liberté individuelle. Elle peut donc être restreinte mais avec certaines limites comme l’atteste l’article L. 1121-1 du code du travail : « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché. »


  • C’est quoi la grosse différence entre un implant microdermal et un piercing de surface ? > Un piercing de surface est percée sur la surface de la peau, tu peux le dévisser et le retirer. Un implant microdermal nécessite une incision et tu ne peux pas le retirer toi-même. Il a une entrée, s’insère sous la peau et pas de point de sortie. Le rejet est moins important avec un microdermal qu’avec un surface.

  • Est-ce que les piercings posent problème pour faire du sport ? > Dans le cas de sports d’équipe, sports de combats ou tout sport de contact, on les enlève.

  • Est-ce que ça pose problème pour faire des radios ? > Pour les radios, ça dépend. Par contre, en cas d’IRM, on les enlève obligatoirement.

  • Qu’est-ce qui cause une infection ? > Tout élément étranger qui s’incruste lors de la cicatrisation. Ca peut être un cheveu (je confirme!), un poil, du sable, bref tout corps étranger.

  • Puis-je changer mon bijou seul ? > Oui mais on vérifie bien que la cicatrisation est ok avant et que la taille du bijou est la bonne. Sinon, demande à ton perceur.

  • Est-ce normal que ça me démange ? > Pendant la cicatrisation, ça peut être normal. Après, il peut s’agir d’une réaction allergique à la matière du bijou ou, lors de la réalisation, au latex des gants ou à la bétadine. En cas de doute, va faire contrôler ton piercing.

  • Comment je peux savoir si je fais une allergie ? > Généralement, par des rougeurs et de grosses démangeaisons. Il est possible que ça arrive à cause de la matière du bijou.

  • Peut-on aller à la piscine/à la mer après s’être fait percé(e) ? > C’est plutôt déconseillé pendant 2 mois.

  • Peut-on refuser de me percer ? > Oui et pour diverses raisons : la zone ne va pas bien cicatriser (exemple dans mon cas : l’anti hélix), tu es alcoolisé(e), tu as un souci flagrant d’hygiène, et cetera…

  • A choisir entre piercing et tatouage ? > Même réponse que dans la FAQ tatouage :
    Joker !? Ou alors la douleur et le temps de réalisation d’un piercing mais le temps de cicatrisation du tatouage =D

  • Est-ce que le lien de confiance avec le perceur est important pour toi ? Tu aurais pu changer de professionnel si tu n’avais pas eu confiance ? > Oui et 1000 fois oui. C’est impensable à mes yeux de me laisser percer par quelqu’un en qui je n’ai pas confiance et sur qui j’ai des doutes. Si j’avais eu le moindre doute instinctivement lors de notre première rencontre, il est certain que je ne serai jamais revenue et que je serai partie ailleurs mais ce jour-là j’ai décidé de lui accorder ma confiance.

  • Combien en as-tu maintenant ? > 20 « classiques » et un microdermal. Je les mets parfois sur mon compte Instagram sinon ça donne ce qui suit (ps : Laurent, tu vas adorer l’avant-après du MD que j’ai eu la flemme de remodifier pour n’avoir que l’après =D)

    Photos des différents piercings d'oreilles : hélix, rook, conque, tragus, lobes.
    Photos avant/après d'un implant microdermal à la poitrine.


  • Comment gères-tu la douleur ? > Au mental & à la respiration en fixant généralement soit le ventilo soit un tatouage de Laurent.



••


C’est tout pour aujourd’hui. J’espère en tout cas que vous y verrez un peu plus clair. Pour les intéressé(e)s vivant dans les Hauts-de-France, vous trouverez l’adresse du shop de Laurent sur la nouvelle page « Mes adresses secrètes« .


••



A très bientôt !

Laëtitia

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>