Carnet de route #1 : Etretat.


Nichée au cœur de la Côte d’Albâtre, Etretat est certainement un des anciens villages de pêcheurs du pays de Caux le plus connu au monde. Il faut dire que sa célèbre aiguille mise de nombreuses fois à l’honneur en peinture et en littérature fait son charme et sa renommée.



••

falaise-daval-aiguille-12
Photo personnelle

••


Etretat, source d’inspiration des peintres et écrivains


• Gustave Courbet, chef de file du mouvement réaliste et Claude Monet, un des fondateurs du mouvement impressionniste.

La beauté de l’aiguille et de ses falaises inspire de nombreux artistes. Dans le domaine de la peinture, beaucoup ont été inspiré par les célèbres falaises de craies. Deux noms en particulier me viennent en tête : Gustave Courbet et Claude Monet. Le premier viendra s’installer durant l’été 1869 dans ce petit village de pêcheurs tandis que le second viendra une première fois durant l’hiver 1868/69 avant de revenir tous les ans entre 1883 et 1886. Les deux artistes sont fascinés par la composition des éléments (de nombreux tableaux mettent d’ailleurs en scène des tempêtes) et cette atmosphère si particulière. Le site inspirera à Monet environ une cinquantaine de toile par tous les temps et c’est grâce à ce dernier que le site deviendra célèbre.

courbet-la-falaise-detretat-apres-lorage
Gustave Courbet, La falaise d’Etretat après l’orage. 1870

••

monet_etretat-soleil-couchant
Claude Monet. Etretat, soleil couchant. 1883


• Maupassant, Flaubert, Hugo… & Leblanc !

Etretat devient rapidement une station balnéaire très prisée et de nombreux écrivains y ont séjourné comme Guy de Maupassant, Gustave Flaubert ou encore Victor Hugo. Mais l’écrivain qui fait le plus la renommée du site est sans doute Maurice Leblanc. Maurice Leblanc résida à Etretat et utilisa notamment son aiguille comme cadre de son intrigue avec Arsène Lupin dans L’Aiguille creuse. Si vous aimez son univers, je vous conseille vivement la visite de « Le Clos Lupin, maison de Maurice Leblanc. » Située au fond d’un magnifique jardin, la maison de M. Leblanc a ouvert ses portes au public en juin 1999. A l’aide d’un casque audio infrarouge, vous parcourez différentes pièces sur les traces de Maurice Leblanc et de son personnage Arsène Lupin pour découvrir le secret de l’Aiguille creuse. Les différentes ambiances et mises en scène vous font vous prendre au jeu très rapidement et une petite boutique avec des produits dérivés vous attend à la sortie. C’est vraiment une sortie sympa à faire en famille et incontournable si l’univers du gentleman cambrioleur vous intéresse !



••


Etretat, un site naturel exceptionnel


• La falaise d’Aval

Si le nom ne vous dit rien, vous connaissez pourtant la falaise d’Aval puisque c’est la falaise de l’Aiguille. Cette falaise est composée d’une arche naturelle due à l’érosion, de l’aiguille autrefois attachée à la falaise mais aussi du trou à l’homme. Cet énorme trou dans la falaise doit son nom à un marin suédois qui aurait été le seul survivant du naufrage de son navire dans une violente tempête et qui donc aurait été projeté dans cette cavité. Accessible à marée basse (méfiez-vous des marées et des algues glissantes si vous souhaitez y aller!!), la cavité dévoile une échelle en fer donnant accès à un long tunnel qui débouche sur la plage de Jambourg offrant ainsi un autre point de vue sur la Manneporte, la falaise d’Aval et l’aiguille. Ce tunnel fut réalisé afin de faciliter l’accès à la plage de Jambourg évitant aussi un pénible détour. Attention à la tête et pensez à la lampe torche si vous souhaitez vous y aventurer. Le sommet de falaise d’Aval est accessible par des escaliers suivis d’un chemin aménagé le long du parcours de golf donnant une vue incomparable sur la ville, la falaise d’Amont, l’aiguille et la Manneporte. Prévoyez une bonne paire de chaussures de randonnée ou une bonne paire de baskets ainsi que de l’eau. Vous apercevrez également deux passerelles en équilibre. Elles se situent sur les ruines du fort de Fréfossé. Elles donnent accès à la « Chambre des Demoiselles ». La légende veut que Sir Fréfossé, propriétaire du fort éponyme (aujourd’hui disparu), emmura trois jeunes filles qui ne cédèrent pas à ses avances dans la petite grotte. Au bout de trois jours d’enfermement, sans manger ni boire, les jeunes filles ont succombé et une femme aurait alors vu leurs âmes s’envoler en direction du ciel. Elles seraient toutefois revenues hanter le fort et donc cette grotte pour se venger de leur bourreau jusqu’à ce que celui paie de ces actes. La légende dit qu’aujourd’hui encore les demoiselles continuent à rôder autour de la Chambre des Demoiselles à la nuit tombée et par temps de brouillard.

arche
Photo personnelle. L’Arche de la falaise d’Aval.

••

Falaise d'Aval : arche et aiguille
Photo personnelle. Vue sur la falaise d’Aval depuis la plage.

••

vue-du-trou-a-lhomme
Photo personnelle. Vue de la falaise d’Amont depuis le trou à l’homme.


• La Manneporte

Certainement la moins connue des trois falaises, la Manneporte se dresse derrière la porte d’Aval et est d’ailleurs plus grande que cette dernière. Vous pourrez l’apercevoir en vous baladant sur la falaise d’Aval.

La Manneporte

Photo personnelle. La Manneporte.


• La falaise d’Amont

La plus petite des trois portes est elle aussi bien connue grâce à Guy de Maupassant qui la compara à un éléphant plongeant sa trompe dans l’eau. Son sommet est également accessible par des escaliers et on y trouve la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs. S’offre alors à vous une autre vue sur la ville, le golf et la falaise d’Aval.

falaise-35
Photo personnelle. La porte d’Amont.


• La ville

Laissez-vous perdre dans les rues d’Etretat et découvrez-en ainsi toutes ses richesses. Après votre visite du Clos Lupin, découvrez « le vieux marché ». Il s’agit de halles traditionnelles en bois abritant des petites boutiques et très fréquentées les jours de marché. Admirez les maisons typiquement normandes autant que les petites maisons de pêcheurs traditionnelles réunies en petites courées dans de petites rues. Ne ratez pas le Manoir de la Salamandre, un des plus anciens édifices de la ville. Jetez un œil au monument Nungesser et Coli construit en l’honneur de ces deux aviateurs qui tentèrent le 8 mai 1927 de traverser l’Atlantique Nord pour la première fois. Faîtes une pause pour goûter aux fromages normands et bien sûr au cidre ! Observez l’architecture de l’Eglise Notre-Dame d’Etretat au style roman normand et au style gothique. Et pour finir votre promenade, installez-vous sur un banc de la digue, admirez le soleil couchant avant d’admirer les falaises sous les éclairages nocturnes.



••


Avez-vous déjà visité Etretat ou la Normandie ? Qu’en avez-vous pensé et quelles visites recommandez-vous?



••



A très bientôt !

Laëtitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>